Imprimer

Logo ASI FondTransparent                                                                                                                                                                                                                                                Marseille le 4 juin 2020

CONTRIBUTIONS ASI SEGUR DE LA SANTE

PROPOSITIONS SEGUR DE LA SANTE

 

 

Le SEGUR de la santé est l'occasion de prendre un véritable tournant dans les formations aux professionnels de santé pour accroître les compétences en corrélation avec les enjeux de santé publique actuels.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a montré l'adaptation des professionnels  et des étudiants tout en pointant les aptitudes nouvelles à développer que ce soit dans le domaine de la télémédecine et du numérique, mais aussi l'articulation renforcée de l'hôpital avec la médecine de ville et le médico-social.

De nombreuses formations d'adaptation à l'emploi ont été conçues durant cette crise sanitaire pour doter les professionnels des gestes et prises en soins qui répondent aux bonnes pratiques et aux recommandations des sociétés savantes. Les Infirmières sont au plus près des patients, et  de leurs problématiques.

 

Le développement de la recherche en sciences infirmières à l’image des autres pays leur permettra de se consacrer à des travaux pour améliorer les connaissances cliniques et les transférer dans la pratique

Les  Sciences  Infirmières doivent être placées  au cœur du débat. Elles ont apporté leurs bénéfices dans d’autres pays et malheureusement sont  peu optimisées dans le système de santé français.

La création des CNP et l’inscription des sciences infirmières au Conseil National Universitaire (CNU) légitiment une vision forte d’une filière infirmière et non plus paramédicale et en même temps reconnaissent les sciences infirmières.

De fait, il est nécessaire de valoriser le niveau d’études LMD par une valorisation des sciences infirmières et la carrière infirmière. La reconnaissance universitaire dont les diplômes  de niveau LMD est  bien réelle. A l’instar d’autres pays, il importe de développer la filière doctorale  en France et notamment dans la discipline de Santé publique. Il en est de même pour des professeurs en sciences et enseignants chercheurs en sciences infirmières dans des équipes pluridisciplinaires. Le dispositif jusqu’alors a été réducteur. Pour la santé des français, il ‘agit d’une mesure incontournable qu’il convient d’organiser et structurer.

Par ailleurs, l’acquisition de connaissances et de compétences pluridisciplinaires doivent faciliter l’accès des étudiants ou infirmiers diplômés dans des Master en santé publique.

Il convient de normaliser l’accès en M1 des IDE dans le cadre du LMD et dans toutes voies disciplinaires selon le projet professionnel

L’affirmation de nos spécificités et de notre approche en soins a été valorisée et confirmée. La T2A ne considère pas l'activité’ infirmière. Or, l’ASI demande à ce que les actes infirmiers soient valorisés par une modification et évolution des textes et notamment avec une reconnaissance de la consultation infirmière de 1ere recours.

Elles mettent en exergue la nécessité des re-certifications des professionnels prévues par La Loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l'organisation et à la transformation du système de santé.

Par ailleurs, l'appui sur les données probantes issues des lectures de recherche demeure une garantie d'optimisation des pratiques au bénéfice des usagers du système de santé. C'est en offrant des environnements cliniques propices à l'utilisation de ces données probantes et en upgradant les formations infirmières en matière de recherche en sciences infirmières et en santé que les professionnels pourront se sentir légitimes dans le champ de la recherche. Gageons que les pouvoirs publics seront sensibles à ces arguments en octroyant les moyens nécessaires à leur mise en œuvre, plus particulièrement, des mesures incitatives en direction des universités sur tout le territoire.

Ces mesures sur la base de la parution des décrets et arrêtés en 2019 apportant des modifications du décret  du Conseil national des universités de 1987 et  portant la création d’une section universitaire en sciences infirmières consisteront à créer des écoles ou départements en sciences infirmières associant les instituts de formation avec des enseignants-chercheurs issus du corps de métier infirmier (infirmiers, cadres de santé, cadres supérieurs de santé et directeurs des soins).  

UNIVERSITAIRES pour les infirmières

 

Acquérir une véritable culture universitaire dès la formation initiale niveau L

Poursuivre ou reprendre des études qui doivent se dérouler dans les 2 ans avec une facilité d’accessibilité :

Coordonner des programmes d’éducation thérapeutique dans les réseaux de soins, coordonner des dispositifs de formation dans le cadre de la médecine scolaire ou du travail  ainsi que la PMI.

Faciliter les voies universitaires selon le parcours du projet professionnel comme pour les autres disciplines universitaires sur la base d’un objectif professionnel :: philosophie, anthropologie, éthique en santé, sociologie, droit de la santé, droits des organisations de santé .

Des dispositifs pédagogiques et de gouvernance devraient permettre d'ancrer réellement le processus d'intégration universitaire et d'asseoir la discipline. L'ASI se propose d'accompagner les réflexions dans ce domaine. 

Gilberte HUE

Présidente ASI